Police de caractères: petite normale grande

 

 
  • Accueil
  • Brèves
  • Présentation officielle de l'Observatoire des agricultures du monde

Présentation officielle de l'Observatoire des agricultures du monde

Des analyses comparatives entre pratiques locales devraient mener à une meilleure orientation des politiques (© Neil Palmer (CIAT))
Des analyses comparatives entre pratiques locales devraient mener à une meilleure orientation des politiques
© Neil Palmer (CIAT)

Comment les agricultures du monde contribuent-elles aux enjeux globaux? Quel est l'impact des transformations qui caractérisent aujourd'hui les systèmes agricoles en termes de développement durable? Quelles sont les conditions de la viabilité des divers systèmes productifs et quelles en sont les formes les plus viables dans le contexte de la mondialisation de l'économie? Autant de questions auxquelles se propose de répondre l'initiative internationale World Agriculture Watch (WAW)/Observatoire des agricultures du monde (OAM) officiellement présentée lors de la dernière réunion du Comité de la sécurité alimentaire mondiale. Fruit d'une collaboration entre le CIRAD, la FAO et le FIDA, et appuyé par la France, l'OAM se veut « un espace de connaissances et de débats » qui « doit permettre d'organiser, renforcer, étendre et coordonner - si possible - les systèmes d'information existants ».

Des travaux pilotes de nature méthodologique ont été conduits au Sud Mali, au Niger, à Madagascar, en Thaïlande, et au Costa Rica. Représentant des contextes spécifiques, ces zones ont été choisies pour refléter la manière dont les enjeux globaux de l'agriculture se traduisent localement.

A partir de cette première expérience, un projet expérimental d'observatoires sera mis en place dans un nombre limité de situations. Chaque observatoire recueillera des données sur les différentes formes et dynamiques des agricultures locales, et analysera leurs impacts à l'aide d'indicateurs de performances visant à les évaluer en termes non seulement de productivité mais aussi de gestion durable des ressources et d'équité.

Ainsi, au lieu de données agrégées qui masquent la diversité des situations et systèmes productifs agricoles, on disposera d'informations différenciées selon les catégories d'exploitation et les échelles territoriales mais s'insérant néanmoins dans un cadre commun d'analyse. Analyses comparatives et mises en perspective entre pratiques locales et enjeux globaux en seront facilitées, ce qui devrait mener à une meilleure orientation des politiques à mettre en place. « Les comparaisons entre types d'exploitations permettent une prise en compte des différences de dotation en termes de capitaux et donc de mieux cibler les types d'investissement et d'appui pour renforcer tous les types d'exploitations et pas uniquement celles qui sont dans des conditions favorables », explique Pierre-Marie Bosc, chercheur au CIRAD.

Le WAW/OAM produira, et diffusera, divers types de ressources informationnelles, mettra en place des formations et organisera des séminaires régionaux et internationaux ainsi que des forums publics. L'Observatoire dispose d'un secrétariat exécutif composé de quatre experts et hébergé au sein de la Division des terres et des eaux de la FAO. Un projet expérimental fonctionnant sur 5 ans (2012 - 2016) devrait démontrer l'intérêt de disposer d'un tel outil au niveau international.

Ecrit par: Camille De Stoop

Date de publication: février 2012

  • Accueil
  • Brèves
  • Présentation officielle de l'Observatoire des agricultures du monde
 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus